+33 6 89 73 52 91
80, rue de Paris 93100 Montreuil
contactnpns@gmail.com

La Plateforme d’accueil des victimes de violence

La plateforme : un lieu d’accueil pour les victimes de violence physique ou morale

L’association Ni Putes Ni Soumises possède une plateforme d’accueil gratuite et permanente des victimes de violence conjugale physique et de violence morale.
Nous encadrons et accompagnons les victimes du début à la fin dans leurs démarches. Elles seules peuvent décider de ne plus être suivies par NPNS.

Les victimes sont accueillies physiquement de jour, de 10h à 17h du lundi au vendredi quand elles le souhaitent et le samedi sur RDV par nos professionnels bénévoles. Cette plateforme se situe au 80 rue de Paris à Montreuil.
La plateforme est joignable également par téléphone au 09 73 62 97 00 tous les jours de 10H à 17H.

En cas d’urgence, nous mettons à disposition des foodpack et des kit d’hygiène composés du minimum vital.
Lorsqu’une victime vient nous demander de l’aide, nous procédons tout d’abord à un premier entretien réalisé avec deux de nos bénévoles, formés spécialement pour cela. Un entretiens de 30 min où nous écoutons la victime raconter son histoire et jugeons vers quel pôle elle sera dirigée selon ses besoins.

Nos 3 pôles d’expertise

– le pôle juridique, composé de juristes pour aider les femmes dans leur démarches juridiques, le plus souvent, pour porter plainte.
– le pôle social composé d’assistantes sociales qui aident essentiellement les victimes à trouver un logement et à se réinsérer dans la vie active (trouver du travail, scolariser les enfants…)
– le pôle psychologique composé de psychologues professionnels pour les victimes qui ont besoin d’un suivi.

L’accompagnement consiste ainsi à favoriser l’intégrité des femmes, leur épanouissement et l’élaboration d’un projet d’insertion.
Le suivi permet d’effectuer les démarches et de conseiller les femmes tout au long de l’accompagnement.
Nous travaillons également en étroite collaboration avec les partenaires territoriaux (services sociaux départementaux et communaux, associations, CAF, structures privées, etc.).
Pour tout bénévole, service civique ou stagiaire qui nous rejoint, nous mettons en place des formations afin que chacun puisse réagir quand une victime nous demande de l’aide.